top of page

Nos Nesws

I'm a title. ​Click here to edit me.

APPEL D'URGENCE - Indonésie

APPEL D'URGENCE - Indonésie

22 Septembre 2023 Terrible nouvelle d'Indonésie où un incendie a ravagé hier une bonne partie de la déchèterie de Jakarta où bon nombre des enfants de nos programmes vivent. 18 familles dont les enfants sont suivis par Solibad ont tout perdu. Nous faisons un appel aux dons d'urgence, pour subvenir à leur premiers besoins - logement, nourriture et produits d'hygiène de base. Merci pour vos dons ici

PETITE ANNONCE - On recherche un volontaire pour notre programme partenaire en Inde

PETITE ANNONCE - On recherche un volontaire pour notre programme partenaire en Inde

Assistante coordinateur.rice de l'éducation sportive (volontaire/ Service civique) à l'école - Meikandaar school - Trichy, Inde À pourvoir dès que possible – 12 mois Présentation d’Objectif France Inde Objectif France Inde (OFI) est une association française d’intérêt général fondée en 1998. Nous travaillons en partenariat avec des ONG locales sur des projets de développement en Inde du Sud. Ensemble, nous mutualisons nos ressources et savoir-faire pour intervenir auprès des populations les plus vulnérables en zones urbaines et rurales. Nous avons choisi trois axes d’intervention : l’enfance et l’éducation, le développement rural et l’émancipation des femmes. Les bureaux d’OFI sont situés à Bangalore, en Inde, pour permettre une collaboration étroite avec les partenaires et promouvoir des projets de qualité.
Présentation de HUT Dans le Tamil Nadu, OFI travaille en partenariat avec Human Uplift Trust (HUT). HUT est une ONG du district de Tiruchirapalli dans le Tamil Nadu indien. Cette association est impliqué dans les domaines de la santé et de l’éducation. A ses débuts, les fondateurs de HUT ont construit une clinique accueillant des patients infectés par le VIH mais aussi leur enfants, qu’ils soient infectés eux aussi, ou affectés par le VIH. HUT est aussi à l’origine de la fondation de la Meikandaar Metriculation School dans la ville de Manachanallur. En 2013, grâce au partenariat entre OFI et HUT, l’école a été entièrement rénovée. Elle accueille aujourd’hui plus de 900 élèves de différents milieux sociaux. Les fondateurs de HUT et équipe enseignante travaillent avec des méthodes d’enseignement innovante, comme notamment la méthode Montessori, pour offrir à leurs étudiants une éducation de qualité, un soutien personnalisé et toutes les chances d’épanouir à la Meikandaar School.
Description du poste Le ou la volontaire interviendra au sein de la HUT Meikandaar school (maternelle jusqu'à la terminale) en soutien à l’équipe pédagogique. Vous travaillerez en binôme avec un enseignant afin de favoriser l’inclusion de tous les élèves et de les sensibiliser aux bienfaits du sport. Il ou elle aura pour rôle d’appuyer les actions sportives de SEVAI, notamment du BADMINTON : Vous serez amené à effectuer les missions suivantes : ● Imaginer, préparer et assurer les activités à mettre en place en fonction de vos affinités et des attentes du partenaire, ● Coordination, monitoring et reporting de tous les projets de l’école en lien au sport et aux activités extra-scolaires et compétitions, ● Former des équipes sportives au sein de l'école et participer à des tournois inter-écoles, ● Proposer, organiser et coordonner des activités sportives en période de vacances scolaire. Son appui à l'équipe enseignante de SEVAI Shanti School permettra d'améliorer la qualité de l’enseignement interactif, de favoriser l'apprentissage de l'anglais, de lutter contre l'échec scolaire et de favoriser l’inclusion de tous les élèves. En complément de sa mission de terrain et en lien avec ses observations, Il ou elle collectera des informations afin d’évaluer l’impact des actions de terrain et suggérera éventuellement des pistes d’amélioration. Pour chacune des actions, il lui sera proposé d’apporter un regard complémentaire à celui du bureau d'OFI. Le volontaire pourra également s’il le souhaite participer à la valorisation des actions menées par le partenaire local.
Langue - Anglais courant oral apprécié
Formation / Expérience du candidat - Niveau d’anglais correct est apprécié ainsi que des aptitudes sportives confirmées. - Expérience dans l’enseignement de jeunes enfants / animation (BAFA).
Profil du candidat - Autonomie et très bonne aisance relationnelle - Intérêt pour les problématiques de développement, de solidarité et pour l’éducation - Dynamique et engagé(e) - Expérience dans des pays émergents - Capacité d’intégration en milieu culturel différent et compréhension des différences interculturelles
Conditions du poste - Hébergement compris au sein des locaux de l’école. - Les horaires de travail sont flexibles et compris dans la plage horaire de cours des enfants. Ville : Manachanallur, Tamil Nadu, Inde
Contrat : Volontariat international Début du contrat : dès que possible Documents à envoyer : CV + lettre de motivation Nom de la personne contact : Benjamine Oberoi Email de la personne contact : recrutement.ofi@gmail.com Photo : Sandrine Destouches

MARCH'AGASCAR - 125 km en Bretagne pour 2400 sourires

MARCH'AGASCAR - 125 km en Bretagne pour 2400 sourires

Mais quelle mouche nous avait donc bien piqué ? Mais bon, il faut parfois donner un peu de sa personne ! Et quand c'est pour la bonne cause...
C'est donc il y a quelques mois que Cindy, la belle soeur de notre Président Raphaël, lui avait proposé de faire une randonnée. Pari tenu. Et pour joindre l'utile à l'agréable, ils se mettent en tête de faire une marche pour l'un des programmes de Solibad. Quoi de plus naturel, puisque Cindy est originaire de Madagascar, de collecter des fonds pour notre programme partenaire 2400 sourires et cette magnifique idée de construction d'un village pour les enfants des rues. Mathis, son grand fiston d'1m92 se joint à l'aventure plein d'enthousiasme - ca tombe bien, il fait son stage dans l'association cet été ! Et quelle meilleure région pour ce faire que la Bretagne, terre de bruyère, d'hortensias, de crêpe, d'amour et de variation de temps (du grand soleil à la pluie battante en quelques minutes pour épicer un peu le défi)

Voici donc les trois trublions dans un bus direction Treguier, dans les Côtes d'Armor, pour une marche de 6 jours et près de 110 km, entre ce petit port et Lannion.
Des étapes quotidiennes de 15 à 30 kms (cette dernière a bien piqué!) avec des logements variés - de la tente avec son lit de camp pas confort pour un sou - à la Yourte, à l'hotel superbe de Perros-Guirrec (il n'y avait plus de place nulle par ailleurs un 15 août) ou au petit cabanon de l'ami Aurélien et son camping de l'Espérance, nos dos ont connu des fortunes diverses, mais toujours, toujours la bonne humeur. Des pieds et des bas de colonnes vertébrales qui ont pris un peu cher parfois, mais les rencontres, les paysages - grandioses - et la bonne humeur toujours présente ont eu raison des kilomètres. Bon, parfois, nos "stories" sur nos réseaux sociaux n'étaient pas si drôles que cela - on fait c'quon peut:)), mais les commentaires de nos amis, des badistes de France et de l'étranger - nous ont donné du baume au coeur et au corps. Plus encore, les dons qui ont afflué et dépassé notre objectif initial, symbolique, de 2400 euros pour les 2400 sourires du nom de notre association partenaire. Avec en tête, bien sûr, au quotidien, les visages de Tsanta, Santara, Josoa, Harena, Tsiresy, Laurent, 6 des enfants Malgaches que nous avions choisi de mettre en lumière sur cette marche, au nom de tous les autres aussi qui bénéficieront de cette collecte. Si vous passez dans le coin, n'hésitez pas à visiter le gouffre de Plougrescant, Ploumana'ch et sa dentelle rose, Tregastel, Landrellec et tous ces petits bourgs de la côte qui se déshabillent littéralement à marée basse avec des paysages à couper le souffle. Après donc 6 jours de marche, près de 125 kilomètres parcourus, nous avons réussi notre pari - la collecte s'élevait à 2800 euros à l'heure de parution de cet article. Cet argent correspond au parrainage de 6 enfants pour une année - 6 petites vies qui vont être changées drastiquement grâce à votre générosité, surtout, et nos petits efforts - qui ont été très largement récompensés par notre plaisir à arpenter ces chemins côtiers, tremper nos lèvres dans des bolées de cidre, gouter aux vagues fraiches et aux galettes-saucisses locales. A rire, aussi, beaucoup, puisque notre philosophie est ainsi faite - faire des choses sérieusement, sans se prendre au sérieux. Nous avons pris cette maxime au mot, avec beaucoup de légèreté (sauf le sac a dos :)) et d'humour, de joie pour apporter notre petite pierre à l'édifice. Kenavo ! Pour en savoir plus : Une petite vidéo de résumé sera bientôt disponible avec de jolis plans pris au drone ! Les dons sont encore possibles jusqu'au 30 aout 2023 ICI Et pour ceux qui souhaitent tenter l'aventure un jour, il s'agit du GR34 "sentier des douaniers" qui fait le tour de la Bretagne du Mont St Michel à Saint Nazaire, parfois plat, parfois pas, en tous cas sur la partie que nous avons marchée (Treguier-Lannion). Mais accessible à tout âge - on conseille tout de même de limiter les étapes quotidiennes à 15 ou 20 km maximum, pour avoir ensuite des forces pour vous balader ou même trouver où aller manger le soir. Mais que du plaisir, vraiment ! Notre association partenaire : Toutes les infos sur le programme ICI

Indonésie – Un voyage initiatique…

Indonésie – Un voyage initiatique…

Raphael, Président de Solibad, revient d'un voyage où il a pu faire le tour de plusieurs programmes en Indonésie. Il nous livre ses sentiments à travers un "carnet de voyage" Comme souvent, ce voyage en Indonésie allait bouleverser mes certitudes... Vendredi 16 juin. Départ pour la 20ème couverture d’un tournoi en Indonésie comme photographe pour Badmintonphoto. Dans mes bagages, du matériel photo précieux pour immortaliser ces magnifiques athlètes. Mais pas seulement. Aussi, une valise entière de chaussures de toutes tailles, de raquettes, envoyées par des badistes des quatre coins de la France à l’appel de Solibad. Car ce voyage, presque initiatique, allait m’emmener bien au delà de mon habituel confort « Jakartien ». Loin, dans les campagnes et montagnes de Sumatra. Loin dans les émotions. Celles provoquées par la fatigue d’abord, avec une semaine de travail acharné, sur les bords de courts. Aussi parce que c’était la dernière fois que l’Open d’Indonésie se déroulait dans cette salle mythique, Istora Senayan, qui vibre comme nulle autre aux enthousiasmes locaux. Aux cris, aux rires, aux chants des Indonésiens qui soutiennent mieux que quiconque sur la planète badminton ces champions, qui, eux aussi reconnaissent la magie du lieu et qui rendent hommage à ce public incroyable et cette salle mythique que nous aurons tous du mal à oublier. Avant cela, à l’aube de la compétition, nous emmenions Kirsty Gilmour et Adam Hall, deux des meilleurs joueurs Ecossais, dans les entrailles de Bekasi, en banlieue de Jakarta, là où se trouve le programme que soutient Solibad depuis quelques années, dans un village juché sur une déchèterie monumentale. Les deux Britanniques sont des ambassadeurs de longue date, très investis et qui avaient, pour l’occasion, collecté chez eux du matériel pour les enfants. Monang et les autres entraineurs locaux reçoivent les deux stars avec tout l’enthousiasme qui les caractérise, alors qu’une quarantaine de bambins sont tout ouïe, tout sourire et ravis de pouvoir échanger quelques volants avec eux. Nous sommes dans une vielle et immense salle de réception dans un bâtiment laissé à l’abandon, à l’arrière d’un hôtel de cette banlieue poussiéreuse, ou deux courts de badminton ont été tracés. Après le temps du jeu, les nombreuses photos faites avec les enfants ou leurs mamans, venues profiter du spectacle, nous prenons les mobylettes locales, conduites par les plus grands – ils ont à peine 14 ans – pour aller à la rencontre des familles. 10 minutes dans les petites ruelles de ce village construit de toute pièce sur une industrie du recyclage, à l’endroit même où sont déversées chaque jour les tonnes d’ordures dégueulées par la capitale Indonésienne. Chaque passage ici, est un choc. Comment des êtres humains peuvent-ils avoir fait de cet endroit leur quotidien ? Kirsty et Adam, comme tous ceux qui passent ici, prennent une grosse claque. Nous rendons visite aux familles de ces petits, qui, quelques minutes auparavant, donnaient le change sur le terrain à nos deux Ecossais hilares. Les sourires ont laissé place à la gravité sur les visages de ces invités de prestige, soufflés par la violence de cette déshérence totale. Les bambins, eux, ont appris à sourire en toute circonstance. Par culture. Par urgence. Aussi, par joie lorsque le destin met sur leur route des moments de partage avec « l’extérieur ». Le retour dans la navette vers l’hôtel de luxe des joueurs donne l’occasion à nos deux joueurs d’exprimer leur incrédulité. Quant à moi, je suis aussi encore sous le coup de l’émotion de cette journée passée avec les enfants. Aussi, parce que, quelques heures auparavant, j’avais reçu un cadeau magnifique de la part de l’un des "anciens" de la déchèterie, Ikbal, jeune artiste : un tableau géant réalisé à partir d’une photo chipée sur mon profil Facebook, et réalisé à partir de bouchons de volants de badminton, peints un à un à la main pour reconstituer mon visage sur cette fresque colorée magnifique. Près de 80 heures de travail, juste comme cela, pour faire plaisir. Et une leçon de vie supplémentaire pour moi… La semaine de compétition se passe, et, chance incroyable, trois des stars du badminton local répondent positivement à notre invitation de retourner à Bekasi, jouer avec les enfants. Debby Susanto, ancienne joueuse de l’équipe nationale, ex numéro 1 mondiale, désormais journaliste spécialisée. Marcus Fernaldi Gideon, l’une des deux plus grandes stars du pays avec son acolyte de double, tout sport confondu. Mariska Gregoria Tunjung, actuelle 9eme mondiale en simple. A leur tour, les voici confrontés sur le terrain aux « Bintang Kidul » « les étoiles du Sud », ces petit bouts flanqués de leur uniforme jaune, incrédules de pouvoir ainsi échanger avec des véritables icones. Tout comme Kirsty et Adam, les trois joueurs Indonésiens donneront de leur temps avec une empathie et une gentillesse incroyable, que ce soit dans ce gymnase qui ne ressemble à aucun qu’ils aient jamais foulés, mais également lorsqu’après le traditionnel trajet en deux roues, ils se retrouvèrent au milieu des détritus. En prenant à chaque fois le temps d’aller interroger les jeunes, leurs familles, sur leurs conditions de vie, leurs rêves et leurs espoirs, qui, peut-être passeront par la case badminton pour que ce quotidien, si difficile, puisse un jour s’éclaircir. Sumatra, terre de bad Quelques heures après la fin de l’Open, toute l’équipe de Yayasan Bintang Kidul s’active pour un road trip mémorable, pour aller à la rencontre des autres programmes que soutient notre Association, à Sumatra notamment. Yayasan Bintang Kidul, ce sont nos partenaires, qui ont créé 10 programmes à travers l’Indonésie, où le badminton a été choisi pour donner la chance à des jeunes, très majoritairement issus de famille défavorisées. Avec pour objectif de leur faire découvrir une pratique mixte, essentielle pour la santé dans un pays où l’inactivité et la mauvaise hygiène alimentaire fait des ravages, plus encore dans les environnements ruraux ou défavorisés. Avec une dimension de socialisation et de solidarité qui fait une différence évidente. A la tête de cette aventure, Dom et Blak, trublions fantastiques, qui œuvrent depuis des années pour ces déshérités, des villes et des campagnes, en faisant le pari que l’art, la culture, l’éducation - et donc, le sport – offrent des chances et sont des remèdes efficaces à cette pauvreté matérielle et intellectuelle, pour donner une chance supplémentaire à ces gamins. Ils ont, tous les deux, avec un troisième lascar, Ipunk, créé avec "YBK" une structure merveilleuse d’accompagnement. Direction Padang, pour une première étape sur cette ile de Sumatra que je n’avais jamais foulée. Un accueil incroyable, avec des danses réalisées par les jeunes badistes en costumes traditionnels de la fierté plein les yeux. Solibad rayonne ici depuis plusieurs années sur les T-shirts ou sur de gigantesques bannières, sans qu’ils n’aient jamais vu un quelconque représentant et je me vois accueilli ici, comme pour la suite, tel un prince. Très ému, mais aussi incrédule devant tant de gentillesse et d’attentions. Et soudain bien conscient que ces envois de matériel, cette aide financière avec nos petits moyens, ce temps consacré par tous les bénévoles de tous les clubs, comités, ligues, tous ces dons de particuliers ou de structures avaient bel et bien trouvé un écho et une raison, ici et ailleurs, dans le quotidien de ces centaines d’enfants à qui vous et nous offrons finalement des petits moments de bonheur et d’espoir. Les autres étapes de ce voyage seront du même acabit, avec, toujours, des poignées de mains tellement chaleureuses de ces chefs de villages, ces entraineurs locaux, fantastiques, ces parents de jeunes joueurs qui ont embrassé le pari que le sport peut faire une différence. Avec des champions en herbe, dont certains peuvent espérer une route tracée vers le haut niveau. Les autres, auront trouvé une grande famille, un référent à travers notamment ces coachs qui guident leurs ouailles sur les chemins de la vie, bien au-delà du sport. La reconnaissance est omniprésente. Sans Solibad, nous dit-on, la plupart de ces enfants n’auraient pas les moyens d’acheter des chaussures ou des raquettes ou de simplement pratiquer une quelconque activité. Le périple continue à Harau, à quelques kilomètres d’un petit paradis de rizières entre les montagnes, où un gymnase magistral, entièrement construit en bois de cocotier, accueille une compétition créée pour l’occasion, où 4 des clubs Solibad-Bintang de la région se retrouvent. Une magnifique fête, où les meilleurs se confrontent, où les plus petits ont les yeux qui brillent de voir tant d’acuité et de talent parmi ceux qui portent le même t-shirt qu’eux. Une journée entrecoupée d’un repas pris à même le sol, sur des grandes feuilles de bananiers, avec les délicieux plats locaux mangés à la main par ces 80 gamins surexcités et dont la joie faisait plaisir à voir. A peine les récompenses distribuées (des raquettes et des chaussures !) déjà le temps de repartir. Certains ont plusieurs heures de trajet à faire. D’autres, guère moins loin, feront la route, entassés, mais heureux, à l’arrière d’un pick-up. Ravis par cette aventure d’un jour, où ils ont pu se faire des nouveaux copains, ou se mesurer aux futures stars. Dernière étape du périple dans cette même province : au milieu d’une école ou deux terrains ont été créés sur une pelouse en attendant la réfection du court officiel du village, en plein air lui aussi, mais en « dur ». Nous y retrouvons quelques bouilles familières, comme toujours. Solibad, via YBK toujours, continue de briller ici, au milieu de nulle part, dans les sourires de ces jeunes, de leurs encadrants, tous passionnés par ce sport national qui résonne là-bas différemment. Comme un prétexte. Une main tendue. Un appel à l’espoir et surtout l’apport d’un peu de légèreté dans ces quotidiens souvent bien lourds. Une légèreté parfaitement symbolisée par ces volants en plume.
Je repars de Sumatra avec la tête pleine de souvenirs, le cœur chargé, ayant partagé une aventure humaine hors norme, reçu tellement – au nom de tous ceux qui œuvrent pour Solibad, évidemment. Avec une pensée douce pour mes compagnons de voyage, Tommy, Ahmad, Ibu K. « dot »com, Ipunk, mais également Agustinus, photographe professionnel hors pair, qui aura accepté, comme cela, la veille de notre départ, de se joindre à nous, entièrement bénévolement, juste pour le plaisir de partager son génie et immortaliser nos actions avec son appareil photo et son drone magique. Et bien sûr, ces deux merveilleuses âmes que sont Dominique et Blak, véritables héros du quotidien, dont l’humilité est inversement proportionnelle aux bonheurs qu’ils distribuent à grandes brassées, au bien fou qu’ils font à toutes ces communautés, les enfants, bien sûr, mais leurs familles entières, les communautés qu’ils font revivre à travers l’art, la musique, la culture, l’éducation et le badminton. Et que c’est un honneur d’accompagner, pour, je l’espère, de nombreuses années encore…
Photos et vidéos : Mikael Ropars / Agustinus Tri Mulyadi (drone)

Solibad Congo – Naissance du projet "Elikia Badminton"

Solibad Congo – Naissance du projet "Elikia Badminton"

Le partenariat avec la Fondation Humanis Congo avait pris forme il y a quelques mois, lorsque son président, le Docteur Joe Borel alias « Dr JoBo » avait contacté Solibad. Il était venu à Bry sur Marne, au siège, pour nous expliquer comment, selon lui, le badminton pourrait grandement aider les populations en difficulté – les jeunes notamment - dans son pays natal, le Congo. Forcément, nous connaissions déjà les bienfaits de notre sport de prédilection, et avons embarqué dans l’aventure, la tête la première – le cœur pas loin derrière. Du matériel partirait donc très rapidement direction Brazzaville, puis Pointe-Noire l’autre grande ville sur la côte Atlantique, où, très vite, le Dr Borel mettrait sur pied deux nouveaux clubs Solibad & Humanis, à Dolisie et Sibiti, en ciblant des bénéficiaires en difficulté ou n’ayant pas les moyens de faire du sport sans une aide extérieure. Par ailleurs, les activités du Dr Borel sur place dépassaient largement le cadre habituel de nos actions, mais avec, en tête, une nouvelle vie pour du matériel que nous refusions jusqu’alors, faute de bénéficiaires : les chaussures aux grandes tailles et le textile. Et même du matériel informatique, donné par le Crédit Foncier via l'intermédiaire du Racing Club de France. « JoBo », féru de bad lui-même, a fait de la pratique du badminton son cheval de bataille pour toute une population d’adultes directement concernée par l’aide d’urgence : Solibad et Humanis Congo fournissent donc depuis quelques mois du matériel de badminton pour les Sapeurs-Pompiers et les secouristes qui s’entrainent au quotidien en faisant du badminton, pour être en forme et gagner en efficacité pour aller sauver des vies sur les routes du Congo ! Mais cette première action commune ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin et nos destins allaient continuer d’aller dans le même sens… Humanis Congo a donc souhaité inviter deux élus du bureau de Solibad pour sceller ce partenariat sur le terrain et explorer d’autres moyens pragmatiques d’aider les populations locales. Loïc et Raphaël, respectivement vice-président et président de Solibad se sont donc rendus à Brazzaville du 21 au 26 mars avec l’aide de la FECOBAD, la Fédération Nationale du Congo, qui bénéficiera par ricochet de l’action commune des deux fondations. La venue de Solibad correspondait aussi au moment où les meilleurs joueurs du pays se rencontraient lors du Championnat national dans la capitale. Parmi eux, 7 joueurs du club de Pointe-Noire, estampillé Solibad/Humanis dont certains avaient tout juste eu le temps de s’entrainer quelques semaines avec du matériel correct et, enfin, des vraies chaussures de badminton… Les athlètes portant les couleurs de l’Association s’y sont bien défendus, avec des médailles de bronze dans plusieurs catégories, notamment pour Prince (en photo), un jeune joueur de 10 ans, dont les parents et grands-parents vivent dans une grande précarité et pour qui le badminton représente une vraie chance d’ouverture sur un futur plus clément… Mais la venue de Solibad en terre de Kikango allait aussi déboucher sur une autre belle rencontre. La première, avec l’Association partenaire de Humanis Congo : ALEDA, « l’Association les Enfants D’Abord », fondée par la truculente et généreuse Rasheda Ondaye, « Mme la Présidente » comme l’appelle affectueusement Jobo avant de la taquiner en tutoiement. Les rencontres d’après, avec les bénéficiaires directs d’ALEDA, allaient conforter Loïc et Raphael dans leur dessein au nom de l’Association : car, comme son nom l’indique, les actions de cette association locale visent le bien-être des enfants dans des zones laissées pour compte, loin des villes. Plus précisément dans la Province de MBanza Ndounga, à près de 3h de piste de Brazzaville. Solibad s’est donc rendu sur place, avec, outre les fessiers douloureux inhérents aux "cabossages" d’une route en piteux état, la découverte difficile d’un environnement de totale précarité, de désuétude… vite balayée par les chants des villageois et les rires des enfants lorsqu’ils aperçurent le logo tout aussi coloré de notre désormais partenaire. Chaque passage de « Mama Rasheda » et ses équipes provoque les mêmes rythmes, les mêmes pas chaloupés, les mêmes menottes tendues vers les biscuits et les bonbons. Les mêmes câlins ou embrassades vis-à-vis de cette maman pour tous. Cette fois-ci, forcément, il y avait dans les valises de la Présidente une autre surprise : deux petits blancs et leur idée saugrenue de faire une démonstration clownesque de badminton. Et les sourires timides et interrogatifs se sont transformés en applaudissements nourris et autres hilarités lorsque Loïc eut loupé le volant et frappé les feuilles de l’arbre à Palabre, au centre du village. Bientôt, ce sont les enfants, eux-mêmes, qui prennent les raquettes et des ballons de baudruche mi gonflés. La coordination est bien là – signe que ce jeu de « la roue et du bâton » apporte son lot de dextérité. Très vite, les volants en plastique sont sortis des sacs, et c’est avec sidération que tous les adultes voient les enfants très vite maitriser les trajectoires. Ça saute dans tous les sens, mais les bruits des volants bien au centre des raquettes résonnent fort dans la brousse : pari réussi. Le badminton est adopté. Alors que petits et un peu moins petits continuent de s’amuser comme des fous durant de longues minutes, la délégation visite le minuscule dispensaire un peu plus loin. Ici, les femmes des 36 communes avoisinantes viennent accoucher dans des conditions spartiates. Depuis quelques jours seulement, un siège de maternité molletonné a remplacé une vulgaire planche de bois aux échardes saillantes, encore visible dehors. Mais cela ne suffit pas – il faudrait bien plus, pour assurer une hygiène minimale, pour les femmes, mais aussi les enfants que ce dispensaire voit passer très régulièrement pour les maux classiques de ces contrées, où de simples infections pourtant facilement traitables avec des antibiotiques ou de simples désinfections, provoquent des maladies graves ou pire encore… Un nouveau programme : « Elikia » La « mise en conformité » – toute relative mais essentielle – sera donc la première aide financière apportée par Solibad à ALEDA et au village, dans cette deuxième phase du projet, en accord avec la charte de nos Associations respectives. Une aide « coup de cœur » comme nous en proposons quelques fois, en dehors de nos actions plus régulières. Mais pour pérenniser ce nouveau programme avec un budget malheureusement non extensible à Solibad – avec déjà beaucoup de projets à soutenir - il faut désormais trouver un moyen d’auto subsistance… Brainstorming tri-partite et l’envie de donner une plus grande visibilité – et d’amplitude pour cette action évidente, pour nous comme nos partenaires. Le programme « Elikia » voit donc le jour, sur le papier, mais très vite, sur le terrain avec ces experts locaux de l’aide d’urgence, ces grandes âmes au cœur débordant de générosité, investissant l’un comme l’autre leur patrimoine personnel. « Elikia » veut dire « Espoir », en Lingala, la langue commune aux populations de cette région d’Afrique sub-saharienne. L’espoir que le badminton, une nouvelle fois, dépassera le simple cadre de son dessein premier, d’activité sportive. Qu’il apportera, en dehors de ce qu’on lui sait d’efficace pour la mixité, la confiance en soit, le bien-être en général, aussi un moyen de changer des vies, au travers d’actions originales. Avec, déjà, l’idée d’une boutique solidaire qui a fait son chemin et qui devrait prendre forme dans les semaines à venir. Pour bénéficier à tous les acteurs du badminton local et leur santé, mais bien au-delà… Une petite vidéo, "teaser" de notre toute nouvelle action au Congo Un grand merci à tous ceux qui ont permis cette mission, bien-sûr le Docteur Joe Borel en premier lieu, ALEDA, sa Présidente Rasheda Ondaye et ses sympathiques équipes, la Fédération Congolaise de Badminton - FECOBAD pour son invitation, mais également la précieuse aide de l'Ambassade du Congo à Paris, son excellence l'Ambassadeur Rodolphe Adada et sa conseillère et Directrice Sanitaire et Sociale Mme Bokilo-Dzia.

Solibad aux Championnats de France 2023 ! 🏸

Solibad aux Championnats de France 2023 ! 🏸

Nous vous l’avons annoncé dans notre Newsletter du mois de janvier, Solibad sera présent aux Championnats de France 2023 ! A cette occasion nous vous avons préparé quelques surprises pour vivre un moment convivial du 2 au 5 février à la Glaz Arena. Toutes les informations qu'il faut avoir sur ces quatre jours de compétition et ce que nous vous avons préparé se trouvent ici. Notre stand Solibad - Une vente de produits Solibad est prévue, et cela durant toute la durée des Championnats de France. Au menu, tous nos produits phares : porte-clés, lacets aux couleurs de notre association, gobelets, et bien d'autres... Car nous vous avons aussi préparé de nouveaux maillots spécialement pour l’évènement ! Collecte de matériel - Ici aussi nous collectons le matériel que vous n'utilisez plus ! Si vous avez du textile, des chaussures, des raquettes (pas trop abîmées) n'hésitez pas à venir nous les apporter à notre stand, cela sera ensuite redistribué sur nos différents programmes. Petit plus : indiquez votre nom et votre club sur les produits, il se peut que vous receviez une réponse du bénéficiaire... Tentez votre chance avec notre tombola - Nous mettons en place non pas une tombola mais une tombola PAR JOUR de compétition. Vous pourrez donc tenter votre chance pour remporter différents lots technologiques mais aussi en lien avec votre sport favori : Jeudi 2 février : - Lot #1 : Raquette Forza AERO Power 876 - Lot #2 : Maillot dédicacé de Lucas Mazur Vendredi 3 février : - Lot #1 : Raquette Forza HT Power 36-VS - Lot #2 : Maillot dédicacé de Lucas Mazur - Lot #3 : Sonos Lampe/Enceinte Symfonisk Samedi 4 février : - Lot #1 : Raquette Forza HT Power 36-S - Lot #2 : Montre connectée Mi Smart Band 4 - Lot #3 : Enceinte Sonos Playbase Dimanche 5 février : - Lot #1 : Raquette Forza AERO Power 1088 M - Lot #2 : Ecouteurs Oppo Enco Air - Lot #3 : Smartphone XIAOMI Mi 11 Lite Attention, pour ces tombolas vous ne pourrez acheter vos billets que sur le lieu de l’évènement ! 📍 Vous pourrez retrouver l’équipe Solibad directement sur notre stand situé dans la Fanzone ou bien venir discuter avec nous lors de nos balades dans l'enceinte de la Glaz Arena ! Nous avons hâte de vous rencontrer tout au long de la compétition, en espérant vous voir nombreux 😊

Triste nouvelle

Triste nouvelle

Beaucoup de tristesse ce matin, jeudi 5 janvier, en apprenant le décès de l'une des jeunes bénéficiaires du programme Badminton à Madagascar, mis en place par nos amis des 2400 sourires et soutenu par Solibad. Pascaline, 12 ans, qui se faisait appeler "Mimi" venait régulièrement participer à l'activité badminton et nutrition les mercredis soirs, dans les rues de Tananarive, la capitale. Hélas, lorsque nos animateurs sont arrivés hier soir, ils ont appris que Mimi avait succombé par manque de soins suite à une intoxication alimentaire. Les sourires se fanent, aujourd'hui, et nous pensons fort à tous ces enfants des rues, qui, bientôt, auront un village d'accueil, où ils pourront être suivis régulièrement pour éviter de telles tragédies...

Toute l’équipe Solibad vous souhaite une bonne année 2023 ! ✨

Toute l’équipe Solibad vous souhaite une bonne année 2023 ! ✨

Nous souhaitons une bonne année 2023 à tous nos clubs, comités, ligues et fédérations partenaires, à toutes les personnes qui nous suivent et contribuent au développement de nos actions, en espérant que cette année soit pleine de surprises ! En ce début d’année 2023 nous voulons revenir sur notre soirée Live Chat du 28 décembre et vous remercier pour votre présence ! En effet, grâce à vous nous avons battu des records de participation (plus de 300 participants) et de tickets vendus (3 127 au total). Nous tenons également à remercier tous nos invités qui ont eu la gentillesse de prendre le temps de répondre à nos questions, à savoir : Tomi et Christo Popov, Anne Tran, Alex Lanier, Cyrielle Lemeunier, Myriam Enmer, Lucas Mazur, Hongyan et Yohan Penel. Et encore bravo à tous nos gagnants de cette édition 2022 ! : Lot #1 : Annetta Chan - USV Lot #2 : Nicolas Przydrozny - CSBAB Lot #3 : Antoine Falcoz - Volant Bisontin Lot #4 : Magic JJ - IMBC92 Lot #5 : Julien Blondin Lot #6 : Dimitri Roger - Badminton Club Divais Lot #7 : Manon Halas - Volant Bisontin Lot #8 : Pierre Alain Lassolle - Réveil Sportif Saint-Cyr-Sur-Loire Lot #9 : Alain Todeshini Lot #10 : Baptiste Dubourg - Union Saint Bruno Lot #11 : Audrey Colle - US fontenaysienne badminton Lot #12 : Marc Bouteiller - US Châteaugiron Lot #13 : Dimitri Vaginet - Volant Bisontin Lot #14 : Laurence Lagunegrand - RAC92 Lot #15 : Eric Aldigier Lot #16 : Nathalie Ahues Lot #17 : Patrice Lannoy - BCCO Lot #18 : Thomas Ehrstein Lot #19 : Marc Bouteiller - US Châteaugiron Lot #20 : Arnaud Lebreton - Badminton Club Vouzinois Lot #21 : Valérie Rebouillat - USFBAD Lot #22 : Dominique Kiry - AOBD56 Lot #23 : Valérie Rebouillat - USFBAD Lot #24 : Fabrice Cesari - BVM Lot #25 : Evelyne Panfiloff Nous avons déjà hâte de la prochaine tombola 🎁 Et pour bien commencer l’année, voici une vidéo récap de toutes les actions qui ont été faites avec nos programmes durant l’année 2022. Nous sommes fiers de contribuer au développement de tous ces programmes et de voir toutes ces évolutions au fil du temps. Cela est aussi possible grâce à vous qui faites vivre l’association tout au long de l’année alors encore une fois MERCI !

Notre Méga Tombola Solidaire est de retour !

Notre Méga Tombola Solidaire est de retour !

Le mercredi 28 décembre, Solibad organisera une soirée spéciale pendant laquelle sera tirée une Méga Tombola Solidaire dont tous les bénéfices iront à l'ensemble des programmes de l'Association et pour cette troisième édition nous vous proposons des lots encore plus fous ! 🤩 Vous pourrez donc tenter votre chance pour gagner des lots technologiques : - Des smartphones Xiaomi et Oppo - Des écouteurs sans fils Xiaomi, Sony, Oppo et Alexa - Des montres connectées Xiaomi et Fitbit - Des enceintes Sonos - Un disque dur Seagate - Un drone Flybotic - Un Dino Bot Chien Mais nous vous proposons aussi, bien entendu, des lots en rapport avec votre sport préféré et notamment : - Une raquette Forza AERO POWER 1088 M - Une raquette Forza AERO POWER 876 - Une raquette Yonex ASTROS 100 ZZ - Un Pro Tournament Bag 92231 Mist Purple Yonex - Le maillot dédicacé des frères Popov - Le maillot dédicacé de Hans-Kristiansen Vittinghus - Le maillot dédicacé de Lucas Mazur Ou encore une housse d'ordinateur fabriquée en chaussettes qui ont été totalement recyclées par nos amis des Chaussettes Solidaires ! Et le premier lot ? UN INCROYABLE VOYAGE AU DANEMARK POUR SUIVRE LES CHAMPIONNATS DU MONDE DE BADMINTON, POUR 2 PERSONNES ... En effet, Solibad veut vous gâter et nous vous présentons ce lot exceptionnel : un voyage de 5 jours et 4 nuits pour 2 personnes et 2 places pour les quarts de finale, les demi-finales et les finales des Championnats du Monde de Badminton 2023 qui se dérouleront au Danemark (du 24 au 28 août) ! Le transport et le logement étant pris en charge par nos soins (appartement douillet à 20min à pied de la salle), vous n'aurez qu'à profiter de l'évènement au Royal Arena de Copenhague ! 🏸 Ces lots seront appréciés par chacun d'entre vous, en tant qu'individuels, mais imaginez que votre club, comité ou ligue gagne l'un des lots principaux, pour, pourquoi pas, l'offrir à un super bénévole, à un président qui vient de prendre sa retraite, ou pour le remettre en jeu lors d'un prochain tournoi ? Comment participer : 1. Vous allez sur le site de Hello Asso avec le lien suivant pour acheter vos tickets : https://www.helloasso.com/associations/solibad 2. Gardez bien votre reçu jusqu'au 28 décembre, jour du tirage au sort. Vous pourrez entendre peut-être votre nom en direct. 3. Si vous avez gagné, vous recevrez un mail le lendemain du tirage vous informant le (ou peut-être les) lot(s) que vous avez gagné. Nous n'avons plus qu'à vous souhaiter bonne chance ! 📍 Nous vous donnons donc rendez-vous le 28 décembre à partir de 21h00 en Live sur notre page Facebook Solibad France page officielle pour une soirée placée sous le signe de la convivialité et pleines de surprises ! Le tirage au sort aura lieu aux alentours de 21h30/22h. 🎁 Vous pourrez retrouver la liste de tous les lots proposés et le règlement de la Méga Tombola Solidaire sur notre site internet www.solibad.fr dans la rubrique « Nos actions » puis « Tombola Solidaire 2022 » et sur notre compte Instagram solibad_france . 🌈 On compte sur vous pour en parler autour de vous, aux clubs pour faire des commandes groupées ! 📢 ATTENTION Les billets de tombola ne donnent pas droit au rescrit fiscal. En revanche, si vous voulez faire un don en plus de l'achat de vos billets, celui-ci sera défiscalisable à hauteur de 66%. Lors de la contribution Hello Asso, sélectionnez "Modifier" pour éviter de payer plus que seulement le prix des tickets que vous avez choisi.

BINTANG SOLIBAD INDONESIA GAMES 2022

BINTANG SOLIBAD INDONESIA GAMES 2022

📢 Ça bouge dans nos programmes ! Notre partenaire local, Bintang Kidul, a rencontré l’association ENNEA WORLD qui ont eu la gentillesse de leur octroyer 1 000€ pour acheter des fournitures scolaires pour les jeunes joueurs de badminton de l’académie ! Bintang Kidul a donc décidé d’organiser 2 « tournois + vacances » pour 75 d’entre eux, ce ne sont pas les meilleurs joueurs qui ont été choisis mais ceux dont les familles ont le plus de difficultés (les enfants n’ont alors jamais eu l’occasion de voyager, de visiter de nouvelles villes, de partir loin de chez eux ou encore de recevoir des cadeaux). Ce sont donc bien 2 tournois organisés car 4 des 11 équipes sont à plus de 2 500km l’une de l’autre, par exemple l'équipe du sud de Sumatra roulant sur plus de 700km ou encore l’équipe de Bali ayant parcouru 900km pour le tournoi qui a eu lieu ce dimanche 13 novembre. Lors de leur séjour à Yogyakarta les enfants ont eu une journée complète de compétition de badminton et une visite de la ville. Chacun est reparti avec un cartable cousu main par un artisan local et offert par ENNEA WORLD (avec un paquet de cahiers, une trousse, un set de géométrie, des crayons de couleurs, une gomme, un taille-crayon…) mais aussi avec un oreiller Solibad, également fabriqué par un artisan de la ville ! Rendez-vous pour le deuxième tournoi qui aura lieu à Sumatra ! 🏸

Notre nouveau partenariat avec l’association Activ’Doré : présentation et interview de Mohammed

Notre nouveau partenariat avec l’association Activ’Doré : présentation et interview de Mohammed

Cela fait maintenant quelques semaines que Solibad et l’association Activ’Doré se sont associées pour venir en aide aux bénéficiaires de l’un de nos programmes : celui mené en Malaisie. Avant de vous partager l’interview de Mohammed sur les raisons de leur démarche, laissez-nous vous présenter leur association ! Activ'Doré a vu le jour en 2014 avec pour principal objectif de mettre à disposition aux jeunes du quartier de Noyer Doré, dans la ville d'Antony (92), un local associatif pour leur permettre de se retrouver dans un cadre plus sécurisé (plutôt que dans la rue) et d'éviter les nuisances sonores nocturnes pour les autres habitants du quartier. Depuis 2017, Activ’Doré développe également un projet associatif plus global pour améliorer la qualité de vie des habitants du quartier, favoriser la cohésion sociale et développer les capacités et les compétences des jeunes à travers diverses activités comme des journées Inter'Famille, des ateliers d'insertion professionnelle, des activités physiques, culturelles, de loisirs mais aussi solidaires et humanitaires ! Et justement, le prochain projet de cette belle association n’est autre qu’un voyage humanitaire en Malaisie, prévu du 18 octobre au 4 novembre, avec au départ 5 jeunes et 2 bénévoles ! Pourquoi avoir choisi de partir en Malaisie avec votre association ? Mohammed : « Avec les jeunes de notre association nous organisons des activités humanitaires, nous en avons fait notamment plusieurs durant le premier confinement, en 2020, car nous étions une des seules associations de la ville à avoir eu le droit de pouvoir continuer notre activité. Nous avons donc effectué des maraudes, nous distribuions des masques, des denrées alimentaires… La Mairie nous a aussi demandé de veiller et de prendre des nouvelles des différentes personnes âgées du quartier. Tout cela a fait grandir chez les jeunes une envie de venir en aide à d’autres personnes dans le besoin et de mettre en place le même type de projet mais à l’étranger, en effet la plupart n’ayant pas ou peu voyager au cours de leur vie. Au départ ils avaient en tête de partir dans un pays limitrophe, je leur ai alors dit que quitte à organiser un tel projet autant partir plus loin, découvrir une autre culture, une autre langue. J’ai moi-même voyagé dans quelques pays hors Europe, je leur ai donc proposé une liste des pays que je connaissais et ils ont fait le choix de la Malaisie. » Comment avez-vous entendu parler de Solibad et pourquoi avoir choisi notre association et notre programme ? Mohammed : « A partir du moment où les jeunes ont choisi le pays, il fallait choisir quel type de projet nous voulions mettre en place. Dans le même temps nous regardions les différentes associations que nous pouvions aider et qui avait un partenaire local en Malaisie. Solibad faisait partie de celles qui apparaissaient en premier sur internet. Nous avons donc envoyé un message et la réponse a été très rapide, Raphaël (président de Solibad) nous a tout de suite dit qu’il était intéressé et sa réactivité nous a plu. En effet, de nombreuses autres associations ne nous ont jamais donné de réponse ou alors en substance. A la différence, Raphaël nous a directement donné les informations dont nous avions besoin, c’était beaucoup plus « professionnel » et l’alchimie s’est faite instantanément. Concernant le programme, comme je le disais, la réactivité de Raphaël a été un vrai plus et dès les premiers échanges nous avons su que nous allions réussir à mettre quelque chose de concret en place. De plus, lors de nos recherches les jeunes ont été touchés par l’histoire de Sister Malar et des enfants de l’orphelinat, beaucoup travaillant dans l’animation, ils ont donc un certain lien avec les enfants. » Comment avez-vous réussi à financer votre voyage ? Mohammed : « L’argent récolté pour financer notre voyage vient en partie du bouche à oreille ! Notre association est assez « connue » au sein du quartier de Noyer Doré et beaucoup d’habitants, lorsqu’ils ont appris notre projet et notre démarche, ont voulu nous aider et nous faire des dons. Sinon nous avons aussi différents contrats comme avec la FNAC, qui nous donne des livres que nous revendons par la suite (1€, 2€…), ou avec des marchés comme le marché de Rungis qui accepte de nous donner leurs invendus que nous revendons également. Cela a permis de payer une bonne partie des billets d’avion et notre logement en Malaisie. » Quels sont vos objectifs dans l’aide que vous allez apporter à Solibad et au programme mené en Malaisie ? Mohammed : « Nous récoltons aussi de l’argent pour venir en aide à Sister Malar et les enfants de l’orphelinat. Nous avons décidé de diviser l’argent restant en trois partie : pour pouvoir leur acheter des jouets, vêtements et du matériel scolaire, leur acheter de la nourriture et le reste que nous donnerons directement à Sister Malar pour qu’elle puisse payer par exemple les différentes charges (eau, électricité, gaz) ou remplacer tout ce qui pourrait être détérioré. Et surtout nous voulons passer du temps avec les enfants, leur venir en aide en essayant de leur changer les idées, leur quotidien, apprendre à les connaître le temps où l’on sera avec eux à l’orphelinat. » C'est donc avec un immense plaisir que nous nous sommes associés avec Activ'Doré avec qui nous partageons des valeurs communes, leur bonne humeur communicative étant un vrai plus pour les accompagner dans l'organisation de leur visite prévue à l'orphelinat (du 21 au 24 octobre inclus). Nous tenons à remercier Mohammed, bénévole au sein de l'association Activ'Doré, d’avoir accepté de répondre à nos questions 😊 Pour suivre leur aventure ça se passe sur nos comptes Instagram respectifs : solibad_france et activdore. Nous leur souhaitons un bon voyage et avons hâte de vous donner de leurs nouvelles ! 🌞

Solibad aux Yonex IFB 2022 !  🏸

Solibad aux Yonex IFB 2022 ! 🏸

Nous vous l'avons annoncé dans notre newsletter du mois d’octobre, Solibad sera présent aux Yonex IFB 2022 ! A cette occasion nous vous avons préparé quelques surprises pour vivre un moment convivial du 25 au 30 octobre au Stade Pierre de Coubertin. Toutes les informations qu'il faut avoir sur cette folle semaine et ce que nous vous avons préparé se trouvent ici. Notre stand Solibad - Une vente de produits Solibad est prévue, et cela durant toute la durée des Yonex IFB. Au menu tous nos produits phares : porte-clés, lacets aux couleurs de notre association, gobelets, et bien d'autres... Collecte de matériel - Ici aussi nous collectons le matériel que vous n'utilisez plus ! Si vous avez du textile, des chaussures, des raquettes (pas trop abîmées) n'hésitez pas à venir nous les apporter à notre stand, cela sera ensuite redistribué sur nos différents programmes. Petit plus : indiquez votre nom et votre club sur les produits, il se peut que vous receviez une réponse du bénéficiaire... Des goodies à gagner avec notre quizz et notre challenge - Tentez de gagner un goodies le jeudi 27 octobre avec notre quizz spécialement tourné sur Solibad et le badminton. Pour participer c'est très simple : Scannez le QR code (affiché sur notre stand et dans tout le Stade) Répondez à toutes les questions sans erreurs (attention une vérification par notre équipe d'experts sera faite) Récupérez votre cadeau à notre stand Le tour est joué ! A vos révisions ! Vous pourrez aussi tenter de gagner un goodies avec notre challenge Solibad ! Il vous suffit de prendre en photo trois joueurs qui portent nos lacets Solibad, de poster une story sur Instagram en taguant notre compte solibad_france et les différents joueurs photographiés. A vous de jouer ! Tentez votre chance avec notre tombola - Nous mettons en place une tombola qui aura lieu du mardi au samedi avec un tirage au sort prévu le dimanche, jour des finales ! Pour le lot ce n'est autre que le maillot dédicacé de la championne du monde en titre Akane Yamaguchi ! Vous pourrez acheter vos tickets grâce à un QR code présent à notre stand mais aussi affiché dans tout le Stade Pierre de Coubertin. 📍 Vous pourrez retrouver l’équipe Solibad directement sur notre stand situé dans le hall d'entrée (entre les entrées visiteurs et les entrées VIP) ou bien venir discuter avec nous lors de nos balades dans l'enceinte du Stade ! Nous avons hâte de vous rencontrer tout au long de la semaine, en espérant vous voir nombreux 😊

bottom of page