Notre nouveau partenariat avec l’association Activ’Doré : présentation et interview de Mohammed

Cela fait maintenant quelques semaines que Solibad et l’association Activ’Doré se sont associées pour venir en aide aux bénéficiaires de l’un de nos programmes : celui mené en Malaisie.

Avant de vous partager l’interview de Mohammed sur les raisons de leur démarche, laissez-nous vous présenter leur association ! Activ'Doré a vu le jour en 2014 avec pour principal objectif de mettre à disposition aux jeunes du quartier de Noyer Doré, dans la ville d'Antony (92), un local associatif pour leur permettre de se retrouver dans un cadre plus sécurisé (plutôt que dans la rue) et d'éviter les nuisances sonores nocturnes pour les autres habitants du quartier.

Depuis 2017, Activ’Doré développe également un projet associatif plus global pour améliorer la qualité de vie des habitants du quartier, favoriser la cohésion sociale et développer les capacités et les compétences des jeunes à travers diverses activités comme des journées Inter'Famille, des ateliers d'insertion professionnelle, des activités physiques, culturelles, de loisirs mais aussi solidaires et humanitaires !

Et justement, le prochain projet de cette belle association n’est autre qu’un voyage humanitaire en Malaisie, prévu du 18 octobre au 4 novembre, avec au départ 5 jeunes et 2 bénévoles !


Pourquoi avoir choisi de partir en Malaisie avec votre association ?

Mohammed : « Avec les jeunes de notre association nous organisons des activités humanitaires, nous en avons fait notamment plusieurs durant le premier confinement, en 2020, car nous étions une des seules associations de la ville à avoir eu le droit de pouvoir continuer notre activité. Nous avons donc effectué des maraudes, nous distribuions des masques, des denrées alimentaires… La Mairie nous a aussi demandé de veiller et de prendre des nouvelles des différentes personnes âgées du quartier.

Tout cela a fait grandir chez les jeunes une envie de venir en aide à d’autres personnes dans le besoin et de mettre en place le même type de projet mais à l’étranger, en effet la plupart n’ayant pas ou peu voyager au cours de leur vie. Au départ ils avaient en tête de partir dans un pays limitrophe, je leur ai alors dit que quitte à organiser un tel projet autant partir plus loin, découvrir une autre culture, une autre langue. J’ai moi-même voyagé dans quelques pays hors Europe, je leur ai donc proposé une liste des pays que je connaissais et ils ont fait le choix de la Malaisie. »


Comment avez-vous entendu parler de Solibad et pourquoi avoir choisi notre association et notre programme ?

Mohammed : « A partir du moment où les jeunes ont choisi le pays, il fallait choisir quel type de projet nous voulions mettre en place. Dans le même temps nous regardions les différentes associations que nous pouvions aider et qui avait un partenaire local en Malaisie. Solibad faisait partie de celles qui apparaissaient en premier sur internet. Nous avons donc envoyé un message et la réponse a été très rapide, Raphaël (président de Solibad) nous a tout de suite dit qu’il était intéressé et sa réactivité nous a plu. En effet, de nombreuses autres associations ne nous ont jamais donné de réponse ou alors en substance. A la différence, Raphaël nous a directement donné les informations dont nous avions besoin, c’était beaucoup plus « professionnel » et l’alchimie s’est faite instantanément.

Concernant le programme, comme je le disais, la réactivité de Raphaël a été un vrai plus et dès les premiers échanges nous avons su que nous allions réussir à mettre quelque chose de concret en place. De plus, lors de nos recherches les jeunes ont été touchés par l’histoire de Sister Malar et des enfants de l’orphelinat, beaucoup travaillant dans l’animation, ils ont donc un certain lien avec les enfants. »


Comment avez-vous réussi à financer votre voyage ?

Mohammed : « L’argent récolté pour financer notre voyage vient en partie du bouche à oreille ! Notre association est assez « connue » au sein du quartier de Noyer Doré et beaucoup d’habitants, lorsqu’ils ont appris notre projet et notre démarche, ont voulu nous aider et nous faire des dons. Sinon nous avons aussi différents contrats comme avec la FNAC, qui nous donne des livres que nous revendons par la suite (1€, 2€…), ou avec des marchés comme le marché de Rungis qui accepte de nous donner leurs invendus que nous revendons également. Cela a permis de payer une bonne partie des billets d’avion et notre logement en Malaisie. »


Quels sont vos objectifs dans l’aide que vous allez apporter à Solibad et au programme mené en Malaisie ?

Mohammed : « Nous récoltons aussi de l’argent pour venir en aide à Sister Malar et les enfants de l’orphelinat. Nous avons décidé de diviser l’argent restant en trois partie : pour pouvoir leur acheter des jouets, vêtements et du matériel scolaire, leur acheter de la nourriture et le reste que nous donnerons directement à Sister Malar pour qu’elle puisse payer par exemple les différentes charges (eau, électricité, gaz) ou remplacer tout ce qui pourrait être détérioré. Et surtout nous voulons passer du temps avec les enfants, leur venir en aide en essayant de leur changer les idées, leur quotidien, apprendre à les connaître le temps où l’on sera avec eux à l’orphelinat. »


C'est donc avec un immense plaisir que nous nous sommes associés avec Activ'Doré avec qui nous partageons des valeurs communes, leur bonne humeur communicative étant un vrai plus pour les accompagner dans l'organisation de leur visite prévue à l'orphelinat (du 21 au 24 octobre inclus).


Nous tenons à remercier Mohammed, bénévole au sein de l'association Activ'Doré, d’avoir accepté de répondre à nos questions 😊

Pour suivre leur aventure ça se passe sur nos comptes Instagram respectifs : solibad_france et activdore. Nous leur souhaitons un bon voyage et avons hâte de vous donner de leurs nouvelles ! 🌞




31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout